Affichage de 77 résultats

Notice d'autorité
Personne

Aloys

  • Personne
  • 1953-*

Né à Berne, maturité classique et études de Lettres à Genève, fondateur des Studios Lolos.

Barone, Anne-Marie

  • 501129
  • Personne
  • 1955-

« [N]ée en 1955 dans une famille de gauche intellectuelle, s’engage à Genève dans le groupe de collégiens du CLP, « Ecole et lutte de classe », dès 16 ans, avant d’intégrer l’organisation politique en 1973. Elle commencera dès 1976 à fréquenter des groupes féministes, notamment le Centre femmes ouvert à Genève. Elle quittera le CLP en mars 1977, avec d’autres, lors d’une scission, en raison de son engagement féministe et du fonctionnement très hiérarchisé de l’organisation, mais elle ne restera que quelques mois membre du groupe « Collectif politique » qui en a résulté. Elle militera ensuite notamment dans différents groupes luttant contre les violences faites aux femmes ou des mouvements de solidarité internationale avec différents pays d’Amérique latine. Après l’obtention de son brevet d’avocate en 1982, elle rejoindra en 1990 un collectif d’avocat-e-s progressistes où elle travaillera durant 10 ans, en charge notamment de dossiers portant sur les violences faites aux femmes et aux enfants et le harcèlement sexuel au travail, puis sera élue magistrate en 2000. » (v. sources).

Barone, Charly

  • 576892
  • Personne
  • 1931-2011

Typographe, membre de la Fédération suisse des typographes (FST), il anime, avec Christian Tirefort, Bernard Hess et d'autres le Comité de base de l'imprimerie qui tente de dépasser la structure corporatiste du syndicat et d'organiser les travailleurs par entreprise en vue, notamment d'apporter une réponse plus efficace au mouvement de modernisation technique de la branche.

Il signe avec les deux précédente et Hans Bräm une «Contre-analyse sur les nouveautés techniques: leur rôle dans la situation actuelle du capitalisme» qui paraît dans les colonnes du Gutenberg: organe de la Fédération suisse des typographes, le 18 décembre 1969.

Charly Barone est membre du Parti du Travail (PdT, Genève) de 1953 à 1970. Le 9 mars 1970, il est suspendu de son activité militante au PdT (Série 1, chemise 1/2), à la suite, sans doute, de la publication du Manifeste de l'opposition de gauche - PdT Genève (février 1970), dont il n'est cependant pas signataire.

Il est l'un des signataires d'une lettre «Aux camarades délégués de la Section Genève du Parti suisse du travail» (13 juin 1970, Série 1, chemise 1/2). L'Opposition de gauche du PdT se scinde en plusieurs tendance (Tendance A, Tendance Z, et Tendance Rouge). Au printemps 1970, il participe, avec les membres de la Tendance Z, à la fondation du Centre de liaison politique (CLP) dont il devient un militant actif.

Il démissionne du CLP en 1976 et participe alors à la fondation du Collectif politique (CP).

Dans les années 1990, il est très actif dans le secteur de la solidarité internationale. Son action se tourne en particulier vers l'Amérique latine. Il est observateur international dans le cadre d'élections au Salvador ainsi que pendant les négociations de juillet 2000 entre les Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC) et le gouvernement colombien. Il est membre de plusieurs groupes tels que Solidarité El Salvador - Nicaragua ou encore le Collectif Simon Bolivar. Sur le plan syndical, il reste actif à la Communauté genevoise d'action syndicale et dans le Comité du Premier Mai (Genève).

Biner, Pierre

  • 4321
  • Personne
  • 1939-*

Licence ès lettres à l’Université de Genève en 1962. Critique de cinéma et de théâtre au Journal de Genève (1963-1968). Il rencontre la compagnie du Living Theatre dont il est membre de 1968 à 1976. Il accompagne la troupe dans plusieurs tournées aux États-Unis, au Brésil et en Europe. En 1972, il traduit et publie, sous le titre Le Legs de Caïn, plusieurs textes de Julian Beck et Judith Malina, les deux fondateurs du Living Theatre.

Pierre Biner s’établit à Genève en 1976 et donne des stages d’interprétation à l’École supérieure d’art dramatique jusqu’en 1984. Il met également en scène des spectacles, parmi lesquels Le Procès de Peter Weiss (1987). Dès 1985, il travaille à la Télévision Suisse Romande. Il est journaliste à Temps présent (1985-87), producteur de l'émission culturelle Viva (1987-2001) et de Confidentiel (1999-2002).

Il a été membre du GHLOG (Groupe d'homosexuels libertaires genevois, février 1975), puis du GHOG (Groupe homosexuel de Genève, 1978).

Chicherio, Giovanni

  • 788903
  • Personne
  • 24 juin 1939 - 2 mars 2011

Originaire de Bellinzone (Tessin, CH), né en Italie. Études secondaires à Lugano, études de théologie à Fribourg.

Prêtre catholique dès 1963, curé de la paroisse de la Saint-Trinité (Pâquis-Prieuré-Sécheron, Genève) où il mène une expérience de vie communautaire. Il défend des objecteurs de conscience, notamment Marcellin Barthassat, dont le procès connaît un certain retentissement dans la mesure où ce dernier est sous-officier au moment de son objection. Il fait partie des 31 prêtres et pasteurs qui refusent de payer la taxe militaire.

Giovanni Chicherio exerce la prêtrise jusqu'en 1975 (1972 selon certaines sources). Il quitte Genève pour l'Afrique du Nord où il rencontre des militants en lutte pour la libération de l'Angola.

Il dirige ensuite le Foyer des Unions chrétiennes de jeunes gens (UCJG), dans le quartier de la Jonction (Genève) et travaille comme secrétaire de la Ligue suisse des droits de l'homme jusqu'en 1987. Dès 1989, il est assistant social à la prison de Champ-Dollon et au Service d'application des peines et mesures (patronage).

Membre du Mouvement pour un service civil à la communauté (MSCC), du Mouvement socialiste autonome (MSA), puis de l'Organisation de lutte pour le communisme (OLC). Très actif dans le secteur de la solidarité internationale, il fonde Le Lien et la Centrale d'alerte.

Ciprut, Dario

  • 100809
  • Personne
  • 1941-*

D'origine iranienne. Nationalité suisse en 1961. Études de physique à l'EPFZ. Proche des position de Socialisme ou barbarie et de la revue Pouvoir ouvrier. Expulsé de l'association des étudiants de l'EPFZ, il participe à la fondation de la FSZ (Association des étudiants progressistes de Zurich). Dès 1963, il participe au mouvement contre l'armement atomique. En 1968, prend part au mouvement étudiant en s'opposant aux étudiants du Part du Travail aussi bien qu'à ceux du Comité d'action pour la démocratisation des études (CADE). Le 17 mai, il obtient, avec André Petitat, l'accueil des manifestants chassés de la Place Neuve dans la salle 59 de l'université (Bastions).

Fin 1968, il participe à la fondation du Mouvement socialiste révolutionnaire (MSR), «sur une base résolument hostile à tous les appareils d'encadrement que nous estimions faire écran à l'alliance nécessaire entre le monde intellectuel, la jeunesse et le monde ouvrier.» (Mai 68 et après ?, 2018, pp. 22-23). Il est exclu du MSR fin 1969 ou début 1970 par une fraction qui devait rejoindre ensuite le Centre de liaison politique.

Courant 1969, il suit une formation d'ingénieur système au sein de la société IBM pour le compte de laquelle il travaillera à ce poste jusqu'en 1999. Éloigné des activités militantes durant sa vie professionnel, il adhère à SolidaritéS autour de 2004. S'engage à la Coordination contre l'exclusion et la xénophobie ainsi qu'à l'Observatoire du droit d'asile et des étrangers.

Clerc, Bernard

  • 256989
  • Personne
  • 1946-*

Suit les enseignements de l'Institut d'études sociales (IES Genève) dès 1967. Membre du Mouvement socialiste autonome (MSA), puis de l'Organisation de lutte pour le communisme (OLC), du Groupe d'action syndicale (GAS) et de la Librairie Que faire?. Il adhère ensuite au parti SolidaritéS. Il est élu au Grand Conseil genevois (législatif cantonal) sur la liste de l'Alliance de gauche en 1993. Il est député de 1993 à 1997 et de 1997 à 2001.

Dès 1977-1978, il est chauffeur aux Transports publics genevois (TPG). Il est ensuite assistant social et participe notamment à la grève du Bureau central d'aide sociale (BUCAS) et de l'Hospice général (1980)

Cocquio, Jacques

  • Personne
  • ?-2004

Dessinateur, peintre, cartographe, affichiste.

Il travaille en tant que dessinateur et cartographe à l'Université de Genève. Il participe à la fondation du Collectif du Chant continu avec Gérald Poussin, Daniel Suter et Philippe Sozzani. Membre du Groupe de travail Afrique australe Portugal (GTAAP). Membre du Centre de liaison politique (CLP).

de Giorgi, Alda

  • Personne
  • 1948-*

Née à Lugano, elle déménage à Genève pour étudier la sociologie en 1967. Elle participe à la création du Comité d'action pour la démocratisation des études (CADE) et milite au sein du groupe Lutte des classes. Aux côtés des Colonies libres italiennes, elle soutient les luttes des travailleurs saisonniers. Elle rejoint le MLF en 1972, participe au groupe Salaire au travail ménager et est avec d'autres à l'origine du groupe L'Insoumise. Elle poursuit ainsi, à travers les activités notamment éditoriales de l'Insoumise, son travail sur le mouvement pour le salaire au travail ménager. En 1984, elle est engagée comme secrétaire générale au Collège du travail, où elle contribuera à porter ces thèmes (source).

Résultats 1 à 10 sur 77