Association des usagers des bains des Pâquis

Zone d'identification

Type d'entité

Collectivité

Forme autorisée du nom

Association des usagers des bains des Pâquis

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

  • AUBP

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1988-*

Historique

L’Association des usagers des bains des Pâquis a été fondée en février 1987. La Ville de Genève projetait alors de démolir et reconstruire les bains des Pâquis sur la rive droite de la rade de Genève. Ces bains publics, en béton armé, datent de 1931-1932 date à laquelle l’infrastructure des bains déjà existant a été augmentée avec l’ajout d’une buvette, de cabines supplémentaires, etc.

En 1987, la Ville de Genève, propriétaire des bâtiment, affirme que les bains risquent de s’effondrer, d’où la nécessité de les démolir et de reconstruire à neuf. L’AUBP souhaite empêcher la démolition. Elle dépose dans ce but une pétition qui demande :

  • le maintien de l’accès à la plage pendant les travaux ;
  • le maintien du prix d’entrée à 1.- après les travaux ;
  • le maintien de la polyvalence des bains (espaces mixtes et non-mixtes).

Les autorités municipales ne donnent pas suite à ces revendications et votent, le premier décembre 1987, le crédit de démolition reconstruction. L’AUBP lance alors un référendum municipal, déposé le 8 janvier 1988 avec plus de 9’000 signatures. Dans le cadre de la campagne, elle fait contre-expertiser l’état de l’infrastructure et établir un devis de restauration par une entreprise spécialisée (série 1).

Le 25 septembre 1988, le corps électoral de la Ville de Genève donne raison à l’AUBP par 71,11 % des voix. Le projet de démolition est refusé. Les autorités de la Ville de Genève mettent alors au défi l’AUBP de présenter un projet de rénovation pour une somme inférieure aux 9 millions du projet municipal. La condition est posée que l’AUBP devienne gérante des bains. Deux membres obtiennent la gérance de la buvette pour 1989 et 1990. En mars 1990, le Conseil administratif (exécutif municipal) propose au législatif le projet de gestion établi par l’AUBP. Le 15 juin 1990, le législatif confie la gestion des bains à l’Association.

Sur proposition de l’AUBP, la Ville mandate, dès 1989, un collectif d’architectes composés de Marcellin Barthassat, C. Butty, Gabriele Curonici, Jacques Menoud et Jean-Pierre Cêtre pour élaborer un projet de rénovation sans démolition. Les travaux s’étalent sur trois périodes de huit mois, à la saison morte (mi-septembre à mi-mai).

Une fois les bains rénovés, l’association s’occupe à la fois de la gestion du site et de l’animation de celui-ci. Une quantité considérables d’animations culturelles et de loisirs est organisée chaque année. L’AUBP aménage par la suite un sauna et des bains turcs.

Armand Brulhart, Les bains des Pâquis, Slatkine, Genève, 2002. Dépliants de présentation des Bains des Pâquis, diverses dates, Série 1.

Lieux

Statut juridique

Association selon le Code civil suisse.

Fonctions et activités

Textes de référence

Statuts (série 2) et convention de gestion avec la Ville de Genève (séries 1 et 2).

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

12345

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Final

Niveau de détail

Complet

Dates de production, de révision et de suppression

Août 2019.

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés