Affichage de 104 résultats

Description archivistique
Luttes urbaines
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

92 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Marché libre, voilà ce que la police interdit

  • 051_FR-S01-AC_aff_0437_r
  • Pièce
  • ca 1974
  • Fait partie de Florian Rochat

Affiche sur les marchés libres de Renens et Montelly organisés par Tribune populaire, dans le but « de dénoncer les véritables responsables de la vie chère : État, trusts, autres capitalistes ». Information sur la répression à Montelly. Images des marchés.

Tribune populaire (journal)

Verso de Marché libre, voilà ce que la police interdit

Affiche sur les marchés libres de Renens et Montelly organisés par Tribune populaire, dans le but « de dénoncer les véritables responsables de la vie chère : État, trusts, autres capitalistes ». Information sur la répression à Montelly. Images des marchés.

Tribune populaire (journal)

Elles causent les squats-girls

Émission « Elles causent les squats-girls » avec deux invitées occupantes à Genève.

00:00:01 // Annonce pour la goudou-manif à Genève le 22 mai 1982 // 00:01:00

00:04:09 // Présentation de l'émission : discussion avec des squatteuses et rapport de genre dans les squats. Invitées : Marilou de la maison de Gourgas, menacée d'expulsion. Aline de la rue Argand. Discussion sur le thème de l'émission et évocation d'une certaine déception quant aux différentes tentatives extérieures de parler des squats. Représentation idyllique et dépolitisée des squats. La monde extérieur est hostile et violent vis à vis des squats. Envie de déstigmatiser la figure du squater, question du choix. // 00:09:50

00:12:48 // Point sur les occupations à Genève. Occupations organisées, environ 400 occupants à Genève. Menaces d'évacuation par la police sans passer par la voie légale. Fermeture de certaines maisons aux Grottes. Perte du rapport de force. Évocation de la régie populaire qui coordonne des occupations. Évocation des moyens de défense, des soutiens, de la presse. Évocation des agressions contre les squaters, notamment lors de la projection d'un film sur les squats la semaine précédente. Évocation de Pré-Naville et de la bande des Pharaons, éventuels liens avec la police. // 00:20:30

00:27:19 // Explication des choix de musique par les invitées. Évocation du Comité contre le viol. Suites de l'affaire de Pré-Naville. Réponses des squaters à la répression. // 00:31:29

Elles causent les squats-girls

Émission « Elles causent les squats-girls » avec deux invitées occupantes à Genève.

00:00:01 // Suite de la discussion sur Pré-Naville, mépris de classe et sexisme face aux femmes squateuses victimes de viol. Vie d'occupantes et solidarité entre femmes. Perspectives de lutte avec les hommes au sein des maisons. Réaction face à des tentatives de réunion non mixte sans hommes. Cours d'auto-défense. // 00:06:26

00:12:30 // La vie à l'intérieur des squats, relation entre femmes. Sexisme ordinaire. Évocation d'une envie d'ouvrir des lieux de femmes et d'occuper entre femmes. Lier la question de l'occupation et des besoins des femmes. Militer en tant que femme. // 00:24:20

00:25:59 // Perspectives politiques de la non-mixité. Prise de conscience de ces perspectives suite à l'invitation à l'émission. // 00:31:28

Fin de l'émission manquante.

Viols de Pré-Naville : elles parlent de leur procès, face B

Suite de l'émission sur le procès de l'affaire des viols de Pré-Naville. La deuxième partie de la cassette comprend l'émission Les Rats du béton: Présentation des luttes urbaines et des occupations à Genève.

00:00:01 // Violence de la police lors du dépôt de plainte. Double bataille, face aux violeurs et face à la justice. Fin des témoignages. // 00:01:21

00:02:53 // Informations sur l'affaire des viols de Pré-Naville : lecture critique d'un article du Journal de Genève qui donne la parole à l'un des agresseurs. Constitution du Comité contre le viol, présentation de ses missions. Annonce de l'émission Les Rats du béton. Fin de l'émission. // 00:10:39

Travailleurs, apprentis, ménagères, collégiens, pour un 1er mai de lutte

Appel unitaire à rejoindre la « manifestation autonome du 1er mai » à Genève, suivi d'un meeting et d'une fête aux Minoteries. Revendications larges listées sur l'affiches (travail, éducation, logement).
« Oui à la lutte collective, unitaire et autonome »

Coordination des mouvements de quartiers Paquis, Jonction, Eaux-Vives, Plainpalais

Grève des loyers

  • CH CH-002049-8 002_CP-S03-AC_aff_0167
  • Pièce
  • mars 1977
  • Fait partie de Charles Philipona

Affiche pour une assemblée de solidarité à une grève des loyers initiées par les locataires d'Onex et des Avanchets, « après plus d'une année de lutte et dans l'impossibilité de se faire entendre par d'autres voies ».

Les locataires d'Onex et des Avanchets

En aménageant cet espace vert, nous luttons pour le conserver

Affiche à venir chaque samedi après-midi pour défendre un espace vert situé entre l'avenue de Chamonix et la route de Frontenex.
« Venez jouer bricoler vous reposer respirer rêver sur le terrain du cèdre ».

Groupe d'habitants des Eaux-Vives (GHEV)

100 banques ou un cèdre

Affiche contre l'abattage d'un cèdre dans le quartier des Eaux-Vives. Suite à l'échec de leur pétition, le Groupe des habitants des Eaux-Vives appelle à continuer à s'opposer à l'abattage du cèdre. Occupation du terrain et de la maison avoisinante, permanence téléphonique. Dessin d'un arbre entouré d'immeubles avec des enseignes de banques.

Groupe d'habitants des Eaux-Vives (GHEV)

Résultats 1 à 10 sur 104