Affichage de 3 résultats

Description archivistique
Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA) (1982-2001), Secrétariat romand Genève Objection de conscience
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

3 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

L'armée vous protège... des objecteurs

Affiche pour une manifestation contre le « projet Barras » à Berne et pour la « libération immédiate de tous les objecteurs de conscience ». Cette révision du Code pénal militaire est une décriminalisation partielle de l'objection de conscience qui « [permettrait] aux objecteurs d'effectuer, en lieu et place d'une peine privative de liberté, une astreinte à un travail d'intérêt général (d'une durée une fois et demie plus longue que le service militaire refusé) », des travaux d'intérêt public assumés jusque là par l'armée. (source : Année politique suisse).
Caricature d'un officier de l'armée retenant un petit prisonnier en appuyant son pied sur son boulet.

Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA), Secrétariat romand

Travaux forcés pour les uns ? Prison pour les autres ?

« Jusqu'à l'amnistie pour les objecteurs : refusons de service »
Affiche appelant à voter contre la modification du Code pénal militaire, également appelée projet Barras. Cette réforme est une décriminalisation partielle de l'objection de conscience qui « [permettrait] aux objecteurs d'effectuer, en lieu et place d'une peine privative de liberté, une astreinte à un travail d'intérêt général (d'une durée une fois et demie plus longue que le service militaire refusé) », des travaux d'intérêt public assumés jusque là par l'armée. (source : Année politique suisse).
L'affiche représente un pigeon affublé d'une chaine et d'un boulet, l'air très affecté, tenant dans son bec un branchage fatigué qui perd ses feuilles.

Groupe pour une Suisse sans armée (GSSA), Secrétariat romand