Affichage de 2 résultats

Notice d'autorité
Suisse

Asociación de trabajadores emigrantes españoles en Suiza (ATEES)

  • 238846
  • Collectivité
  • 1968-*

L'Association de travailleurs émigrés espagnols en Suisse a été une des plus importantes organisations de l'émigration espagnole en Suisse. Née le décembre 1968 comme résultat de deux assemblées réunies à Zurich et Renens (VD), elle avait une structure fédérative étendue à l'ensemble du territoire suisse. En 1975 l'ATEES comptait « diverses centaines [de personnes adhérentes, ainsi que] quarante-deux sections locales [...] et trente organisations adhérentes (centres culturales et récréatives espagnoles, conseils scolaires, associations de parents, groupes de femmes, jeunes et artistes) » (Centro de Documentación de las Migraciones-Fundación 1º de Mayo, Fondo documental de la ATEES: Inventario, Introducción).

Communauté de travail "Être solidaires" en faveur d'une nouvelle politique à l'égard des étrangers

  • 501126
  • Collectivité
  • 1974-1990?

En 1974 le Mouvement des ouvriers et employés catholiques - Suisse (Katholische Arbeitnehmer-Bewegung der Schweiz, KAB) rassemble une « trentaine d'organisations et de partis » (Commentaire officiel de l'initiative "Être solidaires", décembre 1974), à l’issue surtout du milieu syndical et associatif-religieux, autour de la question de la xénophobie. Ce rassemblement débuche sur un rencontre le 15 mai 1974 à Olten, où le lancement de l'initiative populaire fédérale « être solidaires en faveur d'une nouvelle politique à l'égard des étrangers » est décidé.
Le 20 octobre 1977, en déposant 55'954 signatures à la Chancellerie fédérale, ce réseaux prend la forme d'une association qui s'appelle « Communauté de travail "Être solidaires" en faveur d'une nouvelle politique à l'égard des étrangers », qui sera ensuite mise en votation le 4-5 avril 1981. Son but est de « élaborer pour la Suisse une politique à l'égard des étrangers fondée sur les principes de l'égalité de traitement et des droits de l'homme » (Statuts, art. 2). À la suite de l'échec de la votation une décision est prise : continuer le travail de sensibilisation, production de discours et réflexion publique autour des problèmes de la population immigrée. Par conséquent, l'assemblée générale du 6 novembre 1982 vote la modification du statuts et du nom officiel de l'association, maintenant « Communauté de travail "Être solidaires" Suisses-Immigrés » qui continue à promouvoir rencontres, initiatives, ainsi que la publication du bulletin, devenu en fin 1983 le journal Piazza.
En septembre 1990 la Communauté est formellement encore en vie (cf. convocation du Comité du CCSI pour le 13 septembre 1990, 7.09.1990).