Affichage de 4 résultats

Notice d'autorité
Syndicalisme

Asociación de trabajadores emigrantes españoles en Suiza (ATEES)

  • 238846
  • Collectivité
  • 1968-*

L'Association de travailleurs émigrés espagnols en Suisse a été une des plus importantes organisations de l'émigration espagnole en Suisse. Née le décembre 1968 comme résultat de deux assemblées réunies à Zurich et Renens (VD), elle avait une structure fédérative étendue à l'ensemble du territoire suisse. En 1975 l'ATEES comptait « diverses centaines [de personnes adhérentes, ainsi que] quarante-deux sections locales [...] et trente organisations adhérentes (centres culturales et récréatives espagnoles, conseils scolaires, associations de parents, groupes de femmes, jeunes et artistes) » (Centro de Documentación de las Migraciones-Fundación 1º de Mayo, Fondo documental de la ATEES: Inventario, Introducción).

Decarro, Eric

  • 550293
  • Personne
  • 1940-2017

Études en sociologie et économie à l'Université de Genève (1962-67), il est au Mouvement démocratique des étudiants (MDE) et contribue à créer l'Action syndicale universitaire (ASU), puis devient membre de l'Association générale des étudiants. Au Comité directeur du Parti du Travail, en 1965 il est élu avec son père au Conseil communale de Chêne-Bourg. Il passe à la Nouvelle gauche en participant à la création du Centre de liaison politique (CLP) en 1970, dont il est expulsé avec Christian Tirefort en 1977. En tant qu'employé de l'Office d’Orientation et de Formation Professionnelle (OOFP) il adhère au SSP, où il assume des responsabilités et devient président de la section genevoise entre 1978 et 1982 et nationale entre 1995 et 2003. Il participe aussi à la création de SolidaritéS, dont il restera membre. « Dès les années 90, Eric Decarro s’est fortement investi dans le mouvement altermondialiste permettant au SSP d’y jouer un rôle actif. Il a participé activement à des mobilisations contre l’OMC, le WEF ou le G8. Il fut également l’un des principaux initiateurs du Forum social suisse » (tiré de À la mémoire d'Eric Decarro, USS, republié par SSP/VPOD, 8.08.2017).

Fontaine, Jean-Jacques

  • 599201
  • Personne
  • 1947-

Formé en pédagogie et psychologie expérimentale. Enseignant au CO (1968-71) et au CEPIA (Centre d'enseignement professionnel pour l'industrie et l'artisanat), assistant universitaire (EPSE, 1970-72). Correspondant du Brésil pour des médias francophones durant les années quarte-vingts, il travail en tant que journaliste auprès de la Télévision suisse romande à Genève. À nouveau au Brésil, il tient le blog en français "Vision Brésil" dès 2009 jusqu'à son déplacement en Portugal en 2020.

  • Fédération des syndicats chrétiens de Genève (FSC)

Syndicat des services publics (SSP/VPOD) Genève

  • 450199
  • Collectivité
  • 1924-

« 1905 est l'année de fondation du SSP [... quand la] Fédération suisse des ouvriers des communes et des Etats [est créée] au Grütliheim, à Zurich. Herman Greulich, le père des syndicats en Suisse, en est le premier président.
En 1905 également, le 17 juin, est fondée la fédération suisse des employés des tramways, à Zurich.
En 1906, adhésion de la première section romande de notre fédération: celle de La Chaux-de-Fonds.
En 1908, ouverture d'un secrétariat central et parution du premier journal fédératif, dont le titre était «Plus haut – Aufwärts – In alto». Adhésion à l'Internationale professionnelle du personnel des services publics.
En 1917, notre fédération prend pied pour la première fois au Tessin (création de la section d'Airolo)
En 1919, une partie en français est intégrée au journal fédératif.
1920 est l'année de la fusion entre la Fédération suisse des ouvriers des communes et des Etats et la Fédération suisse des employé-e-s des tramways.
En 1921, approbation du principe de la création d'un secrétariat romand.
En 1924, la Fédération suisse des ouvriers des communes et des Etats prend le nom de Fédération suisse du personnel des services publics (V.P.O.D.). En Suisse romande, le syndicat s’appellera « la VPOD » jusqu’en 1982, année à partir de laquelle il s'appelle « SSP - Syndicat des services publics». » (v. sources)