Affichage de 2134 résultats

Notice d'autorité

Rochat, Florian

  • Personne

Membre de Rupture dès 1970, puis de Rupture pour le communisme (RPLC) et enfin de l'Organisation communistes suisse (OCS). Il prend part aux activités du Comité d'action syndicale (CAS) et à différents mouvements de quartier. Il déménage à Genève en 1976.

Femmes en lutte Genève

  • Collectivité
  • 1976-?

Il existe un autre groupe portant le nom de Femmes en lutte à Genève, lié à l'OCS, voir ici.
Né d'une fusion du Groupe femmes de l'Organisation de lutte pour le communisme (OLC) et du groupe Femmes dans la lutte des classes, une scission du MLF genevois qui le quitte suite à un conflit autour de la stratégie du salaire au travail ménager portée par certaines membres. Selon une brochure rédigée par le groupe (Femmes en lutte, mars 1979), ce dernier est actif dans le cadre syndical, au sein du VPOD et dans la constitution d'une commission femmes à la CGAS, ainsi qu'auprès de travailleuses de l'horlogerie.

Groupe Femmes

  • Collectivité
  • ca 1975

Probablement lié à l'Organisation de lutte pour le communisme à Genève.

Femmes dans la Lutte de Classes

  • Collectivité
  • 1975-1976

Groupe interne au MLF Genève jusqu'en 1975, fondé avec l'ambition d'y mener un double débat : « d'une part sur l'organisation du mouvement où [...] toutes les tendances se manifestaient parallèlement, sans discussion générale sur ces différentes opinions, et d'autre part sur le désaccord quant à la lutte pour le salaire au travail ménager ». Le groupe scissionne suite à un conflit sur ce dernier point, et fusionne avec le Groupe femmes en 1976.

Organisation communiste suisse (OCS)

  • Collectivité
  • 1978-?

L'Organisation communiste suisse naît d'un regroupement de différents groupes autour de 1977 : Kommunistische Bund (BK), Organisation communiste le Drapeau rouge et de la Kommunistischen Organisation Arbeiter Politik (KOAP).

Conférence de Berne

  • 550129
  • Collectivité
  • 1971-1976

D'après Cécile Péchu, « tentative conflictuelle, et avortée en 1976, de structurer au niveau national d’autres organisations marxistes-léninistes » (v. sources), notamment Centre de liaison politique Genève (CLP), Rupture pour le communisme Lausanne (RplC), RGB Bâle, Revolutionnär Aufbau Zürich et « Shinagu Berne » (Decarro).

Selon Cyril Cordoba, «Deux ans plus tard [1978], les survivants de cet épisode ambitieux (Drapeau rouge, Kommunisticher Bund et Kommunistische Organisation Arbeiter-Politik) fusionnent pour donner naissance à la Schweizerische Kommunistische Organisation, qui disparaît elle aussi assez rapidement au début des années 1980.» (Au-delà du rideau de bambou, p. 171)

Autres membres: Collettivo politico leninista; Lutte prolétaire - Bienne; Lutte politique - Neuchâtel; Kritisches Forum - Winterthur; Sozialistiche Aufbaugruppe; Revolutionäre Gruppe (devient Kommunistischer Bund, KB en 1977) - Basel

Femmes en lutte (FEL)

  • Collectivité
  • 1978-1981

Il existe deux groupes Femmes dans la lutte des classes à Genève. Pour celui issu de la fusion du Groupe femmes de l'OLC et du groupe Femmes dans la lutte des classes l'autre voir ici.

Ce groupe est né en 1978 à l'initiative de l'Organisation communiste le Drapeau rouge / Organisation communiste suisse (OCS) dans sa tentative d'étendre son action dans le mouvement féministe, et dans le contexte du referendum sur l'avortement de 1978. Cette organisation sait qu'un groupe éponyme existe déjà à Genève et décide de ne pas travailler avec ces « scissionnistes [du MLF] » car ce groupe est « inexistant », ne fait « pas d'action ni de propagande » (« Bilan provisoire du travail de Femmes en lutte », 1980). À sa création : « FEL [Genève] est composé de 14 femmes dont 3 ouvrières, 5 employées, 1 apprentie et 5 intellectuelles. La majorité a adhéré sur la base du travail du comité avortement [...]. 3 communistes (de l'OCS) participent à FEL» (« Rapport du travail de FEL», 1978).

Les liens avec le groupe Femmes en lutte lausannois ne sont pas faciles à évaluer. À la fois l'initiative de création de FEL Genève semble émerger de la suggestion de quelques militant·es lausannois, en même temps les groupes fonctionnent de manière distincte. Les genevoises déplorent d'ailleurs un « manque de direction unique et centrale » qui devrait provenir de l'OCS.

Résultats 1 à 10 sur 2134