Série S05 - Divers mouvements Suisse

Zone d'identification

Cote

CH CH-002049-8 049_AP-S05

Titre

Divers mouvements Suisse

Date(s)

  • 1965 - 1976 (Création/Production)

Niveau de description

Série

Étendue matérielle et support

2 dossiers

Zone du contexte

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

(1971-)

Histoire administrative

Selon le premier numéro du Journal du Centre de liaison politique (mai 1971, AC P104/1239), le «Centre de liaison politique est le résultat d'une fusion entre le MSR [Mouvement socialiste révolutionnaire], groupe de militants issus du Mouvement du 17 mai et Z, groupe de militants issus du Parti du travail. [...] C'est à partir d'un accord à minima face à cette offensive [du patronat]: réorganisation du travail, licenciements, changements de qualifications, augmentation des rythmes de travail, exigences d'heures supplémentaires et concentration, fusion d'entreprises [...] que c'est réalisé pratiquement le processus d'unification de ces deux groupes.»

Selon Cécile Péchu : « Le CLP revendique une orientation communiste marxiste-léniniste, sur la base d’une lecture sélective de Mao Tsé-Toung, sans pour autant se dire maoïste, ni prendre la République populaire de Chine pour modèle. Son apogée date de 1974 avec une centaine de militants, ce qui en fait la plus grosse organisation d’extrême gauche de l’époque à Genève. Par la suite, les effectifs ont diminué suite à des départs individuels (volontaires et exclusions) ou collectifs, dont une scission sur des questions de démocratie interne intervenant au printemps 1977 [...]. La vingtaine de personnes, femmes et hommes, qui partent alors, créent un Collectif politique (CP) qui maintiendra des activités plus ou moins régulières jusqu’en 1981.»

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

(1968-1970)

Histoire administrative

Mouvement fondé fin 1968 dans le sillage du Mouvement du 17 mai. L'objectif du mouvement est d'effectuer une jonction entre le syndicalisme étudiant, dont ses membres sont issus, et les luttes ouvrières.

Dario Ciprut affirme que le groupe a compté une petite quinzaine de membres, «au mieux de sa forme» (Mai 68 et après ?, p. 23). Il explique en avoir été exclu, avec d'autres, par une fraction menée par Antoine Guinand qui devait ensuite rejoindre le Centre de liaison politique (CLP).

Le groupe a produit un document d'analyse détaillé de la grève des travailleurs de l'entreprise Murer SA en 1970 (voir Frédéric Deshusses, Grèves et contestations ouvrières en Suisse, éd. d'en bas, 2012). Il a produits d'autres documents d'analyse:

  • «Éléments d'analyse sur l'impérialisme»;
  • «Contribution à la critique de l'extrême-gauche genevoise»;
  • «Note critique sur l'activité du Comité unité des travailleurs à Hispano-Suiza Genève et le procès d'organisation».

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Nom du producteur

(1970-1971)

Histoire administrative

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

(1971-?)

Histoire administrative

En 1971, est créée à Genève une commission pastorale pour les migrants au sein de l'Église catholique de Genève. En mai 1972, publication d'une plaquette intitulée Le statut de saisonnier: réflexion - action et en juin lettre au Conseil fédéral interpellant sur l'inhumanité du statut, signée par André Biéler, Jean Queloz, Georges Rossier, Kurt Marti, Hans Muhlethaler et Karl Gmunder.

En novembre 1972, le Comité suisse pour l'abolition du statut de saisonnier est créé à Berne, regroupant des délégués de Vaud, Genève, Fribourg, Jura, Valais, Berne, Bâle, Schaffhouse, Zurich et Saint-Gall. Son existence n'est formalisée que lors d'une séance du 19 septembre 1973 à Berne (compte-rendu dans 002 CP sous-série 108 Saisonniers).

En 1973, un procès-verbal (25 octobre 1973, 002 CP sous-série 108) fait mention des organisations suivantes comme participant désormais au CASS genevois et souscrivant à son objectif, soit l'abolition du statut de saisonnier: Action catholique ouvrière, Jeunesse ouvrière chrétienne, Union générale du travail, Parti socialiste espagnol, Parti socialiste italien, Action commune Tiers-Monde, Syndicats chrétiens, Accueil AGFP, Ministère protestant à l'industrie, Cours de français pour immigrés, Ligue marxiste révolutionnaire, Syntec, FCTC, Mouvement populaire des familles, Parti démocrate chrétien, Colonie libere italiane, Centre social protestant. Dès lors, le CASS est un regroupement d'organisations.

Lors d'une réunion du 22 novembre 1973, une plateforme du CASS genevois est discutée. Deux projets sont présentés, l'un rédigé par A. Muller et l'autre par l'Union générale des travailleurs (UGT) et présentée par M. Sanchez Mazas. Une synthèse des deux projets est adoptée par les organisations présentes (002 CP sous-série 108). Elle précise que le CASS: «est un instrument de coordination, d'information de l'opinion publique et de pression sur les pouvoirs politiques et économiques créé et soutenu par des organisations politiques, sociales et éducatives suisses et des travailleurs immigrés, disposés à lutter par tous les moyens légitimes pour l'abolition du statut de saisonnier, dans le plus bref délai possible.» («Projet de plate-forme politique», 002 CP sous-série 108)

Le Comité publie plusieurs brochures dénonçant le caractère inhumain du statut et des conditions qui s'y rattachent.

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

(1970 - ?)

Histoire administrative

En septembre 1970, quelques habitants sensibles à la transformation rapide de leur quartier ont profité des votations sur l'initiative pour le droit au logement pour se réunir et discuter de l'avenir des Eaux-Vives. Son but est de rassembler toujours plus d'habitants, de soutenir et d'encourager la résistance et la défense collective des locataires. Le GHEV constitue un inventaire des faits relatifs à la dégradation du quartier et recherche les moyens de lutter contre ces dégradations ainsi que de les contrôler.

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

(1972- ca. 1980)

Histoire administrative

Le Comité de solidarité est fondé après deux années d'activités diverses visant à faire connaître la répression exercée par la dictature brésilienne. Dans ce cadre, plusieurs meeting ont lieu en Suisse romande, notamment avec des dirigeants d'organisations brésiliennes interdites au Brésil (A. de Carvalho, L. Dowbor, novembre 1970, J.M. von der Weid de l'Union nationale des étudiants brésiliens). A l'été 1971, l'évêque Don Helder Camara donne des conférences à Fribourg et Zurich. Enfin, à Genève, une campagne de solidarité avec le leader paysan Manuel da Conceiçao est organisée.

Le Comité est fondé après ces deux ans d'activités. Il se donne en particulier pour but d'informer la population suisse sur la dictature brésilienne. Il édite à cet effet un Bulletin ainsi que des brochures. Il organise également des expositions, des projections de films et des conférences.

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Notice biographique

Nom du producteur

Nom du producteur

Nom du producteur

Histoire archivistique

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Plusieurs chemises et classeurs classés par AP selon les noms des groupes, les campagnes politiques ou les thématiques abordées. Elles contiennent des tracts, des coupures de presse, des notes manuscrites, des documents internes. Parfois la division du matériel faite par AP se recoupe, plusieurs unités sont consacrés au même groupe. La majorité des groupes sont de Suisse romande, une petite minorité de Zurich, Berne, Bienne et Fribourg. Une chemise (DIVERS), constituée par les AC, contient les documents sans collocation de la série.

  • 1 Mouvements divers suisse
  • 2 Groupe émigration
  • 3 Anar
  • 4 Luttes anti-imp
  • 5 MLF
  • 6 Emigration
  • 7 Luttes autonomes divers (notamment Assemblée des habitants des Plainpalais)
  • 8 MSR Fribourg
  • 9 Bienne
  • 10 Berne
  • 11 Prieuré
  • 12 Wagon prieuré
  • 13 300/40H
  • 14 GLI
  • 15 Jeunesse progressiste vaudoise - Uni Libre
  • 16 MSR manif Cambodge
  • 17 Schwarzenbach
  • 18 Débuts de ROUGE
  • 19 Luttes ant.
  • 20 Tendance A + E/I (PDT)
  • 21 Tendance Z - CLP
  • 22 Collège Calvin et écoles sup. jeunes filles
  • 23 FGMS
  • 24 Groupe du Hangar

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Conditions de reproduction

Langue des documents

Écriture des documents

Notes de langue et graphie

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Descriptions associées

Zone des notes

Note

La chemise 5/25 est dans S05 D01.

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Genre

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Zone des entrées

Personnes et organismes associés

Genres associés

Lieux associés

Localisation physique

  • Boîte: B1197
  • Boîte: B1198
  • Boîte: B1200
  • Boîte: B1200