Organisation de lutte pour le communisme (OLC)

Zone d'identification

Type d'entité

Collectivité

Forme autorisée du nom

Organisation de lutte pour le communisme (OLC)

Forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d'existence

1974-1976

Historique

Fondée en 1974 sous la forme d'une transformation du Mouvement socialiste autonome (MSA), l'Organisation de lutte pour le communisme est un groupe marxiste-léniniste, pro-chinois. L'organisation interne est fortement centralisée: le Bureau politique assume clairement des tâches de direction du mouvement et non plus la seule coordination comme ce fût le cas au MSA. Le travail par cellules est introduit.

En octobre 1976, intervient une scission importante: une vingtaine de militant.e.s sur les 44 que compte l'organisation démissionnent en portant tout une série de critiques contre le Bureau politique. En 1977, l'OLC fusionne avec Rupture pour le communisme, la plus grande organisation marxiste-léniniste vaudoise. Le groupe des scissionnistes tentera de remettre sur pied une organisation, sans succès. Une partie d'entre eux s'investissent ensuite au sein de la librairie et maison d'édition Que faire?

Lieux

Statut juridique

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de la notice d'autorité

607892

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Révisé

Niveau de détail

Moyen

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Nuno Pereira, «Du MSA à l'OLC: les tribulations d'un groupe révolutionnaire genevois des années 1970» in Frédéric Deshusses et Stefania Giancane, Traces et souvenirs de la contestation: Charles Philipona, Archives contestataires et éditions d'en bas, Genève, Lausanne, 2013, pp. 57-76.

Nuno Pereira, «Les habits neufs de la Nouvelle gauche», in Françoise Briegel et Sébastien Farré, Equinoxe: rites, hiérarchies, Georg, Genève, 2010.

Notes relatives à la mise à jour de la notice

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Lieux associés